nous sommes au présent
pour vos mémoires attristées devant le futur.
toujours mal conjugués, vos rêves.

et dans vos concordances
nous semons la discorde,
la dissonance.

le monde est là,
il n’attend pas,
voyez-vous Monsieur.